Les organisateurs précisent qu'ils annonceront "très rapidement, chaque fois que c'est possible et pour chaque projet, un report ou l'annulation". Certains artistes prévus pour l'édition printanière seront à nouveau programmés en octobre, "d'autres trouveront place dans les concerts de saison du Botanique". Près de 60 concerts étaient prévus et 30.000 festivaliers attendus. Par ailleurs, des "alliances se feront avec le festival Francofaune qui se tient à la même période". Toute l'information utile sera disponible sur www.botanique.be.

"C'est avec une tristesse résignée... mais aussi avec une énergie intacte et entièrement mobilisée que nous préparons ces 'Nouvelles Nuits'", conclut le Bota.

La semaine dernière, alors que nous nous posions la question de savoir comment le secteur musical va survivre face à la crise du coronavirus, le directeur du Botanique Paul-Henri Wauters nous confiait que "la crise qui a suivi les attentats de Bruxelles était peut-être plus anxiogène, mais au moins elle était plus "claire"".

"Cas de force majeure"

De son côté, le festival Roots & Roses, qui devait avoir lieu traditionnellement le 1er mai à Lessines, est annulé. Les préventes seront remboursées sous peu. "Un "cas de force majeure", écrit-on dans les contrats artistiques. L'affiche était excellente. Jamais nous n'avions vendu autant de places... Tout cela est bien futile. Il y a aujourd'hui des réalités plus importantes", témoigne l'organisation dans son communiqué. La décision a été prise en concertation avec le bourgmestre de Lessines.

"Nous nous sommes concertés avec nos amis du Botanique pour annoncer au même moment l'annulation du Roots & Roses et le report en octobre des Nuits du Botanique, poursuit le communiqué. Une bien petite chose, mais qui symbolise la collaboration et la solidarité qui animent utilement le secteur. Et qui nous permettront d'aborder au mieux le réveil après le cauchemar."

Le communiqué du Botanique

A notre tour de poser le constat qui s'est imposé dans nos vies depuis des semaines. Après le temps de l'inquiétude pour la santé du monde, pour le bouleversement de notre quotidien, après la suspension de dizaines de rendez-vous musicaux jusqu'au 5 avril prochain en respect des règles de confinement évidentes et décrétées par notre Gouvernement, après le temps des contacts tous azimuts avec les artistes, les partenaires et tous ceux qui attendent année après année l'ouverture de la saison des festivals et les Nuits Botanique, le temps de la communication est venu. En 2020, les Nuits Botanique n'auront pas lieu en mai. Elles retournent, du 1er au 11 octobre prochain sur le terrain qui les a vu naître, au siècle dernier... à la fin de l'été.

Le domino "Nuits Bota" tombe à son tour, sourdement, comme pour nos amis de Roots and Roses et tant d'autres avec qui nous sommes quotidiennement en contact au-delà des frontières. Nous travaillons, depuis des jours... et des nuits, avec une énergie particulière et avec chaque artiste pour honorer le contrat qui nous lie à son travail et qui doit trouver le meilleur chemin vers le public. Nous annoncerons très rapidement, chaque fois que c'est possible, et pour chaque projet un report ou l'annulation. Certains se retrouveront dans notre nouvelle programmation des Nuits d'octobre, d'autres trouveront place dans les concerts de saison du Botanique. Des alliances se feront avec le festival Francofaune qui se tient à la même période. Notre site www.botanique.be et toute la communication du Botanique est mobilisée pour délivrer jour après jour l'information utile.

Nous étions heureux de l'affiche des Nuits Botanique, les artistes et le public aussi et l'horizon était à la confiance... il faudra retrouver cette confiance et ce plaisir du partage des concerts, au Bota et partout où la Musique rassemble les émotions collectives.

Nous savions que le cours des choses nous toucherait, hélas, à la vitesse de cette épidémie et c'est avec l'ensemble des centaines d'artistes, partenaires, prestataires qui accompagnent nos Nuits que nous prenons le chemin de la transhumance. C'est avec une tristesse résignée ... mais aussi avec une énergie intacte et entièrement mobilisée que nous préparons ces "Nouvelles Nuits".

Les organisateurs précisent qu'ils annonceront "très rapidement, chaque fois que c'est possible et pour chaque projet, un report ou l'annulation". Certains artistes prévus pour l'édition printanière seront à nouveau programmés en octobre, "d'autres trouveront place dans les concerts de saison du Botanique". Près de 60 concerts étaient prévus et 30.000 festivaliers attendus. Par ailleurs, des "alliances se feront avec le festival Francofaune qui se tient à la même période". Toute l'information utile sera disponible sur www.botanique.be."C'est avec une tristesse résignée... mais aussi avec une énergie intacte et entièrement mobilisée que nous préparons ces 'Nouvelles Nuits'", conclut le Bota.La semaine dernière, alors que nous nous posions la question de savoir comment le secteur musical va survivre face à la crise du coronavirus, le directeur du Botanique Paul-Henri Wauters nous confiait que "la crise qui a suivi les attentats de Bruxelles était peut-être plus anxiogène, mais au moins elle était plus "claire"".De son côté, le festival Roots & Roses, qui devait avoir lieu traditionnellement le 1er mai à Lessines, est annulé. Les préventes seront remboursées sous peu. "Un "cas de force majeure", écrit-on dans les contrats artistiques. L'affiche était excellente. Jamais nous n'avions vendu autant de places... Tout cela est bien futile. Il y a aujourd'hui des réalités plus importantes", témoigne l'organisation dans son communiqué. La décision a été prise en concertation avec le bourgmestre de Lessines. "Nous nous sommes concertés avec nos amis du Botanique pour annoncer au même moment l'annulation du Roots & Roses et le report en octobre des Nuits du Botanique, poursuit le communiqué. Une bien petite chose, mais qui symbolise la collaboration et la solidarité qui animent utilement le secteur. Et qui nous permettront d'aborder au mieux le réveil après le cauchemar."