Rebaptisé "Snoop Lion", ce bon vieux Snoop Dogg virait reggae sur un fumeux Reincarnated à moitié bâclé. Avec 7 Days of Funk, le rappeur retourne à ses premières amours g-funk, le temps d'une collaboration avec l'impeccable Dâm-Funk. Sur le papier, la combinaison paraît on ne peut plus naturelle. A l'écoute, l'évidence saute aux oreilles. Rétropédalage toute: les deux briscards balancent un funk vintage à souhait (l'énorme Faden Away), carrossé, aux basses monstrueuses et aux nappes de claviers vicieuses (Do My Thang). L'exercice de style a beau être vain, il n'en reste pas moins complètement fendard et jouissif.

  • 7 DAYS OF FUNK, 7 DAYS OF FUNK, DISTRIBUÉ PAR STONES THROW.