Des écrans monochromes hantés d'Untold Stories au protoweb d'Hypnospace, l'informatique des années 80 et 90 fascine un nombre croissant de jeux d'aventure indés. Plus qu'un clin d'oeil geek, ces systèmes d'exploitation et mises en pages de sites web oubliés se traduisent fréquemment par des récits à embranchements multiples passionnants. Emily Is Away alimentait il y a six ans cette nostalgia ultra en recréant de toutes pièces la messagerie insta...

Des écrans monochromes hantés d'Untold Stories au protoweb d'Hypnospace, l'informatique des années 80 et 90 fascine un nombre croissant de jeux d'aventure indés. Plus qu'un clin d'oeil geek, ces systèmes d'exploitation et mises en pages de sites web oubliés se traduisent fréquemment par des récits à embranchements multiples passionnants. Emily Is Away alimentait il y a six ans cette nostalgia ultra en recréant de toutes pièces la messagerie instantanée de Live Messenger. Avec Emily Is Away <3, Kyle Seeley, son auteur, explore aujourd'hui les débuts de Facebook en plongeant le gamer dans une romance gorgée de conversations digitales simulées. Pas de fake news ni de hater et encore moins de troll: il fait bon parcourir le Facebook (ici rebaptisé Facenook) de 2008 recréé par Emily Is Away <3. Par l'intermédiaire du clavier d'un utilisateur âgé d'une vingtaine d'années, le gamer y retrouve ses amis. Le chat du réseau social s'impose comme le coeur du gameplay. On y flirte simultanément avec deux filles pour tenter de se faire inviter à leurs soirées respectives. Et chaque intervention de s'articuler autour de trois types de réponses plus ou moins rentre-dedans. Ce postulat a priori fastidieux happera sans peine le gamer tant les détails entourant ces conversations illuminent le jeu. Les palabres tentant de trouver des points d'accroche en cinéma et en musique se doublent d'une reconstitution de YouTube, avec de vrais clips d'époque. Emily balance des liens de Death Cab for Cutie et des Kings of Leon tandis qu'Evelyn aligne du punk-rock US. Au joueur de décider où penche son coeur, en confirmant ou non sa présence aux soirées des post-adolescentes. Tournant autour de préparations et de bilans de soirées éloignés de plusieurs mois, le récit malin d'Emily Is Away <3 surprend moins que le premier jeu de son auteur. Tics de langage, meilleur ami un peu lourdaud, commentaire de posts sur son mur... La reconstitution historique de Kyle Seeley, parfois un peu trop bavarde, fera toutefois mouche auprès des vétérans de Facebook. Et peut-être, un jour, chez les kids qui voudraient comprendre comment leurs parents se sont rencontrés.