Du 5 au 8 juillet

Fallait bien que ça finisse par arriver: l'ogre de l'été festivalier a fini par annoncer l'ajout d'une quatrième scène pour cette année. Davantage d'artistes mais pas pour autant de grandes découvertes en perspective. Si Ro...

Fallait bien que ça finisse par arriver: l'ogre de l'été festivalier a fini par annoncer l'ajout d'une quatrième scène pour cette année. Davantage d'artistes mais pas pour autant de grandes découvertes en perspective. Si Romeo Elvis et son Motel (les artistes francophones sont rares dans les champs louvanistes) promettent un sacré dawa, c'est encore et toujours par ses têtes d'affiche que Rock Werchter va briller. Gorillaz (qui emmène Vince Staples et Little Simz dans ses bagages), les Queens of the Stone Age, les Arctic Monkeys, Nick Cave et ses Bad Seeds, les soyeux Fleet Foxes, Eels, Pearl Jam, Franz Ferdinand... Fidèle à l'idée que c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes, Rock Werchter pourrait aisément échanger quelques artistes de son line-up avec ceux de Werchter Classic. Un jour, une scène (82 euros tout de même)... The National, Kraftwerk (version 3D), les Editors et dEUS seront sur la plaine de TW le 14 juillet.