C'est une comédie, et elle s'y épanouit. C'est un film de critique sociale, et elle s'y retrouve, aérienne et libre. Isabelle Huppert joue un très beau personnage dans Copacabana ( lire notre critique page 26), celui d'une mère au comportement immature, sans doute, mais surtout affranchie de toute obligation productiviste. Au travailler plus pour gagner plus, Babou préfère vivre plus pour vivre mieux. Face à sa propre fille Lolita Chammah, Huppert brille de mille feux dans un film gentiment libertaire, un de ces chemins de traverse qu'elle privilégie désormais.
...