On avait un peu tendance à l'oublier à force de les édulcorer, même si Stevenson en figeait déjà l'archétype dans son Île au trésor: les pirates étaient vraiment des sales types. De purs gibiers de potence sans morale ni limites, capables de tout et surtout du pire, " à moitié tarés, brûlés par les maladies liées à l'alcool", comme les décrit Jérôme Ruppert, tiers du trio infernal à la manoeuvre de ce Portrait d'un buveur, inclassable, iconoclaste et en tout point atypique. Sur le sujet d'abord: on va donc suivre ici les péripéties de la...