Un seul plan de Cold War vaut pour ainsi dire signature, Pawel Pawlikowski y renouant avec une esthétique qui lui avait particulièrement réussi dans Ida: format 1:33 et écrin noir et blanc -renvoyant à l'absence de couleurs de la Pologne au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. C'est dans ce contexte que va s'écrire une hi...