Hermann a été choisi, au terme des deux tours du vote électronique, par la communauté des auteur(e)s professionnel(le)s de bande dessinée qui ont ainsi couronné "l'une des oeuvres les plus emblématiques de la bande dessinée franco-belge tous publics et l'un des parcours d'auteur les plus prolifiques du 9e art européen", selon le célèbre festival français.

Né à Bévercé, petit village de la commune de Malmedy (province de Liège), le 17 juillet 1938, Hermann se lance en autodidacte dans la bande dessinée dès les années '60.

Auteur prolifique et touche-à-tout, on lui doit notamment la série Bernard Prince, en collaboration avec le scénariste Greg, qui sera publiée dans le Journal de Tintin et qui compte à ce jour une petite vingtaine d'albums, dont une douzaine de son coup de crayon.

L'auteur de BD wallon est également connu pour la série sombre et futuriste Jeremiah, qu'il lance seul en 1977 et qui comptera près de 35 volumes. L'aventure de Jeremiah se déroule dans une Amérique du futur dévastée à la suite d'une guerre atomique entre blancs et noirs.

Hermann n'est pas le premier dessinateur belge à remporter le Grand Prix du festival d'Angoulême puisque André Franquin a été son premier lauréat en 1976. Jijé, Morris et François Schuiten ont également été mis à l'honneur, respectivement en 1977, 1992 et 2002.

ça y est:HERMANN EST GRAND PRIX D'ANGOULEME !!!je jubile

Posté par François Boucq sur mercredi 27 janvier 2016
Hermann a été choisi, au terme des deux tours du vote électronique, par la communauté des auteur(e)s professionnel(le)s de bande dessinée qui ont ainsi couronné "l'une des oeuvres les plus emblématiques de la bande dessinée franco-belge tous publics et l'un des parcours d'auteur les plus prolifiques du 9e art européen", selon le célèbre festival français.Né à Bévercé, petit village de la commune de Malmedy (province de Liège), le 17 juillet 1938, Hermann se lance en autodidacte dans la bande dessinée dès les années '60. Auteur prolifique et touche-à-tout, on lui doit notamment la série Bernard Prince, en collaboration avec le scénariste Greg, qui sera publiée dans le Journal de Tintin et qui compte à ce jour une petite vingtaine d'albums, dont une douzaine de son coup de crayon. L'auteur de BD wallon est également connu pour la série sombre et futuriste Jeremiah, qu'il lance seul en 1977 et qui comptera près de 35 volumes. L'aventure de Jeremiah se déroule dans une Amérique du futur dévastée à la suite d'une guerre atomique entre blancs et noirs. Hermann n'est pas le premier dessinateur belge à remporter le Grand Prix du festival d'Angoulême puisque André Franquin a été son premier lauréat en 1976. Jijé, Morris et François Schuiten ont également été mis à l'honneur, respectivement en 1977, 1992 et 2002.