Article initialement paru dans le Hors-série du Vif/L'Express "L'Art d'Astérix", paru en octobre 2017
...

1. Asterix le Gaulois (1961)En 50 avant J.-C., après la défaite de Vercingétorix, toute la Gaule est occupée. Toute? Non, car un petit village d'Armorique résiste encore aux assauts des légions de Petibonum, Laudanum, Babaorum et Aquarium... Apparu dès octobre 1959 dans le premier numéro de la revue Pilote, fondée par Goscinny, Astérix paraît en album deux ans plus tard. Obélix a du poil sur les bras - ce ne sera plus jamais le cas. Et Marcel Uderzo a redessiné la planche 35, perdue par son frère Albert. Premier tirage: 6.000 exemplaires. Vite épuisés.2. La Serpe d'or (1962)Un voyage mouvementé à Lutèce pour remplacer la serpe de Panoramix. La recette Astérix se rôde déjà, telle la potion magique: anachronismes, comique de répétition, jeux de mots, gags visuels, caricatures, citations latines... On y est presque. Le premier tirage est de 15.000 exemplaires.3. Astérix et les Goths (1963)Première sortie hors de Gaule, en Germanie. Le duo peaufine sa recette en s'inspirant de l'actualité pour la caricaturer subtilement dans leurs albums: la lutte entre Wisigoths et Ostrogoths fait ainsi allusion à la division de l'Allemagne en deux pays distincts. Il deviendra le premier album traduit à l'étranger, et un énorme succès allemand.4. Astérix gladiateur (1964)Premier voyage à Rome, et premier clin d'oeil à Barbe-Rouge, la série d'aventures de Charlier et Hubinon publiée elle aussi dans Pilote: des pirates dont le navire coulera désormais à chaque album. La série devient hors-normes, avec un premier tirage de 150.000 exemplaires.5. Le Tour de Gaule (1965)Astérix, Obélix et leurs auteurs s'attaquent aux régionalismes et aux spécialités gastronomiques - dont les fameuses bêtises de Cambrai. Surtout, Idefix apparaît à l'entrée d'une charcuterie - Uderzo décide de le garder pour occuper des cases qu'il juge trop vides. Le petit chien sera baptisé après un concours dans Pilote - on a échappé à Minimix Paindépix ou Toutsanprix. Pour la première fois aussi, Obélix s'inquiète de son poids - ne lui dites jamais qu'il est gros.6. Astérix et Cléopâtre (1965)L'album le plus épique de la série, inspiré par la superproduction de Joseph Mankiewicz avec Elisabeth Taylor. Le scénario sera adapté à la fois en dessin animé et en long métrage. Le duo d'auteurs tient désormais un rythme de parution délirant de 2 à 3 albums par an, toujours après prépublication dans Pilote. Astérix est devenu une figure populaire: le premier satellite français est baptisé officieusement à son nom.7. Le Combat des chefs (1966)Caricature de l'élection présidentielle française, mais aussi, selon le Figaro de l'époque, de la collaboration pendant l'occupation allemande, via le village de Serum, pro-romain et assimilé, dont le chef Aplusbégalix sera heureusement ratatiné par Abraracourcix. Et le tout sans potion!8. Astérix chez les Bretons (1966)Un de leurs meilleurs albums n'est-il pas? Astérix et Obélix vont y soutenir les Bretons, donc les Anglais, à grands renforts de jeux syntaxiques, de traditions britanniques détournées et d'un deuxième degré de lecture qui va faire hurler de rire les adultes, sans faire fuir les enfants. Que du contraire. Frisant désormais le million d'exemplaires, le Gaulois fait la Une de L'Express, une première pour un personnage de BD. Le titre: "Le phénomène Astérix".9. Astérix et les Normands (1966)Les Normands ne connaissent pas la peur. Mais ça, c'était avant de s'aventurer jusqu'au village d'Astérix. La série, désormais, dépassera toujours le million d'exemplaires au premier tirage. Toute la France a reconnu dans le personnage de Goudurix, grand couillon mort de peur hors de Lutèce, l'incarnation de la jeunesse yéyé et dorée de l'époque.10. Astérix légionnaire (1967)Apparition de la vaporeuse Falbala, du trop beau Tragicomix, et de l'amour dans la vie paisible d'Obélix. Belvision produit pendant ce temps-là le premier dessin animé Astérix, basé sur le premier album, contre l'avis des auteurs. Un projet de "parc Astérix", près de Nice, voit le jour puis disparaît. Il faudra attendre 1989 pour qu'il existe, près de Paris.11. Le bouclier arverne (1968)Deuxième allusion beaucoup plus évidente à l'Occupation, la Collaboration et la Résistance, sujets qui tiennent à coeur à Goscinny. Abraracourcix se rend à Vichy ("Aquaue Qualidae") pendant que les compères prouvent à César que la Gaule ne sera jamais complètement vaincue.12. Astérix aux Jeux Olympiques (1968)En parallèle aux JO qui se tiennent au Mexique sur fond d'accusations de dopage, Astérix tente de gagner sa médaille sans l'usage de son habituel produit dopant. Obélix, lui, est hors concours.13. Astérix et le Chaudron (1969)Un album pour donner écho aux démêlés des auteurs avec le fisc français? On ne les reconnaît en tout cas pas dans le personnage avare et fourbe de Moralélastix, qui tente de planquer ses sesterces. Les auteurs, on les reconnaît en page 29, perdus dans un public de théâtre. 14. Astérix en Hispanie (1969)C'est bien connu, "tous les étés, les ibères deviennent plus rudes". Et les personnages créés par Gosinny et dessiné par Uderzo rentrent chaque année dans l'inconscient collectif: alors qu'il était encore premier ministre, certains de ses ministres préféraient appeler Manuel Valls "Pepe", comme Pepe Manuel, le fils de Soupalognon y Crouton qui devient tout rouge et arrête de respirer quand il n'obtient pas ce qu'il veut.15. La Zizanie (1970)Encore une référence directe à l'actualité, plus personnelle et douloureuse cette fois: derrière les phylactères verts de l'infâme Detritus se cache la fronde menée alors au sein de Pilote, menée par Jean Giraud dans les échos de mai 68. Goscinny vivra très mal cette crise.16. Astérix chez les Helvètes (1970)L'idée, plus proche de la légende, aurait été soufflée par Georges Pompidou, encore premier ministre, pas encore président mais déjà grand fan d'Astérix: les Gaulois s'en vont en Suisse et s'associent aux Romains pour faire tomber un gouverneur corrompu.17. Le Domaine des dieux (1971)Le bétonnage des bords de plage indigne et inspire Goscinny: il imagine un énorme complexe immobilier croulant sous le faux luxe et s'installant aux abords du village. En 2014, il inspire le film d'animation réalisé par Alexandre Astier: la dernière occasion d'entendre Roger Carel prêter sa voix à Astérix.18. Les lauriers de César (1972)Haro sur les nouveaux riches et soupçon de décadence! C'est un serment d'ivrogne qui envoie le duo dans les bas-fonds de Rome, entre esclaves et danseuses presque nues! Mais depuis ce temps, la couronne de César sent drôlement le fenouil.19. Le Devin (1972)L'obscurantisme ne date pas d'hier, ni sa dénonciation. Goscinny et Uderzo font avec le divin Prolix un sort à tous les charlatans. Devin qui deviendra "Le coup du menhir" en 1989 et en dessin animé. 20. Astérix en Corse (1973)Un album plein d'émotions pour celui qui sait le lire: "Astérix en Corse" sera le dernier album à être prépublié dans Pilote, que Goscinny quittera bientôt. L'habituel banquet final se fait cette fois réunion de famille, d'anciens seconds rôles s'invitant à la table. Comme à la grande époque de Pilote, qui réunissait des copains.21. Le Cadeau de César (1974)La fin d'Astérix dans Pilote n'affaiblit pas la série: cette 21e aventure est prépubliée dans Le Monde; ses ventes grimpent de 15%. L'album, lui, s'écoule à 2 millions d'exemplaires. Uderzo et Goscinny créent les studios Idéfix, et sortent "Les 12 travaux d'Astérix", co-scénaroisé par Pierre Tchernia.22. La Grande Traversée (1975)L'appellation "Astérix en Amérique" aurait sans doute été trop référentielle, mais c'est évidemment de ça qu'il s'agit. Un album sans Romains, mais remplis de glouglou. 23. Obélix et compagnie (1976)La force n'a jamais réussi à vaincre les Gaulois. Peut-être que l'économie libérale y parviendra... En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, la moitié du village vend des menhirs, l'autre du poisson. Une crise économique, bien d'époque, viendra remettre de l'ordre dans tout ça. 24. Astérix chez les Belges (1979)Un album très attendu, mais marqué par les drames. Sa réalisation sera interrompue une première par les auteurs pour un conflit avec Dargaud, une seconde, plus brutale encore, par la mort de René Goscinny, le 5 novembre 1977, frappé d'une crise cardiaque pendant un test d'effort. Uderzo finira seul, avant de créer les éditions Albert René. Il réalisera encore 10 albums en solo.