Colette, une vie faite de victoires sur les conventions

11/01/19 à 10:50 - Mise à jour à 10:52
Du Le Vif Focus du 10/01/19

À l'affiche d'un biopic qui voit Keira Knightley lui prêter ses traits, Colette incarne toujours, 65 ans après sa disparition, un modèle de liberté insolent et enviable, qui a toutes les raisons de revenir à la mode.

"Colette est l'exemple même de l'écrivain quasiment tuée par l'Éducation nationale. Les dictées de Colette pleines de chats et d'adjectifs, de mots rares et d'accords savants ont massacré Colette." C'était le 31 décembre dernier, sur France Inter. L'écrivain Aurélien Bellanger (L'Aménagement du territoire) expliquait qu'il avait mis du temps à dépasser son traumatisme scolaire pour se mettre à Colette. "On a trop fait de Proust l'unique inégalable, le seul écrivain qui aurait étouffé dans un sac tous ses héritiers putatifs. Mais il y a de cela aussi avec Colette. Le niveau de beauté qu'elle a fait atteindre à la phrase française est sans doute indépassable, on peut tout au plus les répéter en boucle pour se rappeler de quoi la langue française est capable." Entendre le très sceptique et houellebecquien jeune écrivain français faire une déclaration d'amour à l'autrice des Claudine? C'est un peu le même étonnement qui saisit a priori à imaginer l'actrice Keira Knightley (sa silhouette frêle, son anglais londonien) incarner la plus Bourguignonne des femmes de lettres dans le biopic apparemment réussi (lire sa critique) de Wash Westmoreland (Still Alice), par ailleurs ancien réalisateur de pornos gays... Et si, après avoir fait scandale de son vivant, et traîné parfois par la suite ce profil vieille France d'écrivaine pour écoliers ou de dame à chats, le moment était venu pour Colette de réconcilier tout le monde, au point de (re)devenir, 65 ans après sa mort, une icône moderne, support de nouvelles projections et interprétations?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires