Bruxellois, méfiez-vous des thrillers de l'été qui d'habitude, ajoutent une touche d'exotisme à votre farniente annuel: ceux-ci pourraient bien, cette année, au lieu de vous emmener, par la lecture, dans des contrées éloignées, vous offrir au contraire un voyage de retour plus tôt que prévu vers les beaux quartiers d'Uccle, avec un détour par le ring et même un long arrêt sur le fameux piétonnier du centre-ville! Autant de décors qu'on n'avait pas l'habitude, jusqu'ici, de rencontrer dans la littérature la plus populaire du moment et qui, pourtant, s'y imposent peu à peu malgré les (nombreuses) difficultés. Les auteurs bruxellois et les éditeurs belges semblent en effet avoir ravalé leurs complexes face aux grandes villes ou petites bourgades étrangères qui d'habitude font le lit de la plupart des thrillers et polars. Désormais, la capitale de la Belgique semble y trouver sa place - et c'est nouveau: qui, jusque récemment, pouvait citer Bruxelles dans les décors de ses lectures?
...