D'habitude, les salons du livre, le Français Caryl Férey, connu pour ses polars violents, gauchos et exotiques (son dernier opus, Condor, se déroule au Chili), il n'aime pas ça. "C'est d'un ennui! Mais ici, j'ai accepté l'invitation parce que les organisateurs avaient de bonnes références: la Foire du livre de Bruxelles, les Quais du polar à Lyon, ce sont de bons repères." Dont acte: le Boulevard du polar connaîtra son "numéro zéro" ou son "épisode pilote" (pour reprendre les termes très mesurés des organisateurs) ce deuxième week-end de juin, en plein centre de Bruxelles: la Bourse accueillera en ses murs une librairie éphémère entièrement consacrée au genre sous toutes ses formes, mais aussi des rencontres, des signatures, des débats, des projections... Une naissance qui ne s'est pas faite sans mal (lire l'encadré ci-dessous), mais qui a déjà convaincu quelques professionnels et de nombreux auteurs.
...