La plus cool: Tanibis
...

Le "petit" éditeur basé à Villeurbanne avait sans doute rêvé meilleur contexte pour fêter ses 20 ans... Il n'en a pas pour autant perdu son bon esprit: une large sélection de son catalogue existe désormais en version numérique, en accès gratuit et en téléchargement libre, en accord avec les auteurs (Ivan Brun, Aurélien Maury, Paul Kirchner, L.L. de Mars, Alexandre Kha...) tout en précisant que "tous ces titres resteront en accès libre même quand la situation reviendra à la normale". Deux immanquables dans l'ensemble: Le Bus de Paul Kirchner (qui fut publié dans Focus Vif) et Pingouins de L.L. de Mars, recueil de ses premiers dessins, aussi drôles qu'un peu désespérés. Prenez d'ailleurs le temps d'aller fureter sur les plateformes de vos éditeurs indés préférés: tous ou presque mettent à disposition l'une ou l'autre perle de leur catalogue, à l'image de L'Association qui ressuscite L'An 01 de Gébé, oeuvre utopiste mais bien à propos, initialement éditée de 1971 à 1974, et depuis longtemps épuisée. Alliant bon esprit et business, les éditions Dupuis et son magazine Spirou ont rapidement mis les petits plats dans les grands pour proposer un accompagnement ludique aux familles confinées et tenter de relancer leurs initiatives numériques jusqu'ici quasi confidentielles. Bon esprit d'abord, avec la rédaction du journal qui se mobilise chaque jour pour proposer du contenu original et gratuit. Sur la page "Tous à la maison!", on peut assister à des master class avec les dessinateurs maison, télécharger des coloriages (dont ceux de La Petite Lucie), des bricolages, des jeux et bien sûr de la lecture gratuite. En plus d'une large offre sur Izneo (voir plus loin), Spirou propose pendant un temps limité quelques numéros gratuits. Business ensuite, avec une nouvelle offre autour de sa "Webtoon Factory" regroupant des créations propres et pensées pour smartphone. Le premier mois d'abonnement est désormais gratuit. Le magazine collectif Jade a été publié par les éditions 6 Pieds sous Terre de 1991 à 2015, et a connu plusieurs vies et bien des formes. La dernière en date s'appelait Jade U soit seize publications en presque dix ans consacrées "à la bande dessinée comme sujet ou comme substance" et réunissant la crème de ses auteurs maison, de Bouzard à Baudoin en passant par Menu, Vandermeulen ou Blanquet. Des pépites dont 6 Pieds propose désormais gratuitement les cinq derniers numéros thématiques, soit 391 pages de lecture et d'analyses. Les gros éditeurs ne sont pas en reste d'offres gratuites, notamment via la plateforme numérique Izneo, alimentée par Dargaud, Dupuis, Le Lombard, Glénat, Delcourt, etc. On y trouve donc des dizaines de BD gratuites, quand Izneo ne propose pas elle-même un abonnement gratuit d'un mois, donnant alors accès à son catalogue de plus de 6 000 titres (attention près de 10 euros par mois par la suite). Plus original, Dargaud a lancé son "pure player" sur Instagram: Mâtin! proposera des strips gratuits, anglés protection de la planète. GrandPapier est LE site de BD en ligne de qualité, et gratuit. Il propose en lecture numérique des milliers de récits graphiques -28 pages de l'Allemande Ulli Lust, en mini-reportage à Berlin, étaient ainsi mises en vedette cette semaine. S'il reste des lecteurs compulsifs en manque, le site des 23 h BD leur servira de méthadone. 1 500 auteurs, parfois pros, parfois très amateurs, ont participé à la dernière cession, en début de confinement: tous ont réalisé puis posté 24 planches de BD en 23 heures. Et toutes sont encore consultables. Tous ne peuvent pas se permettre de donner gratuitement leur production, mais beaucoup font de gros efforts en ces temps de lectures de plus en plus numériques au fur et à mesure que le confinement se prolonge. Ainsi, La Revue dessinée, trimestriel entièrement consacré aux reportages en BD, met désormais tous ses anciens numéros à disposition et en ligne au prix plancher de 5 euros (les deux derniers numéros, papier + numérique, sont eux à 12 euros au lieu de 16). Cocasse: lancée en 2013, la revue avait rapidement abandonné son édition sur tablette, faute de lecteurs...