Les cinémas des Grignoux (Liège, Namur) resteront ouverts, annonçaient-ils assez rapidement au lendemain des annonces du Comité de concertation. Et le mouvement de désobéissance civile "face à ces mesures que nous ne comprenons plus" et qui vont à l'encontre des recommandations des experts a fait tache d'huile. Dans leur sillage, de nombreux lieux culturels ont annoncé qu'ils feraient de même et garderaient leurs portes ouvertes (voir encadré).

Si les revendications vont dans tous les sens, chose qui n'est pas étonnante vu la dimension brutale et inattendue des mesures, le mouvement de révolte s'organise petit à petit. Notamment avec l'action en référé au tribunal de première instance que prévoient dès lundi "si possible" la SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) et la Scam (Société civile des auteurs multimedia) au nom de leurs membres, auteurs et autrices des différents secteurs de la création victimes de ces décisions.

L'action en justice demandera ainsi "l'annulation immédiate de cette mesure avec le double argument de son caractère discriminatoire et disproportionnée, expliquent la SACD et la Scam dans un communiqué. Arguments confirmés par le rapport du GEMS dans lequel la fermeture des lieux culturels n'est pas une mesure recommandée et par les scientifiques qui se sont exprimés précisément sur cette question."

Des contacts ont également été pris avec l'ensemble des partis et ministres concernés "pour exiger une rectification de la part de ceux et celles qui ont soutenu, par leurs discours ou leurs silences, l'adoption de cette mesure et une prise de position explicite contre cette décision de la part des mandataires politiques qui n'ont pas pris part au Codeco".

Pour l'instant, si les réponses obtenues ressemblent encore fortement aux jeux politiques que Marius Gilbert dénonçait, les larmes aux yeux, sur les ondes de la Première ("la rupture de confiance est totale"), la ministre de la Culture Bénédicte Linard a toutefois affirmé qu'elle soutiendrait le secteur dans ses "justes réactions" et qu'elle ne sanctionnerait personne pour celles-ci.

Une manifestation est prévue ce dimanche, dès 14h au départ de la Monnaie, à Bruxelles.

Voici, par ordre alphabétique, la liste des centres culturels, cinémas, théâtres, salles de concerts, cabarets et autres lieux culturels ayant déjà annoncé qu'ils poursuivent leur programmation malgré la fermeture décrétée par le Codeco à partir du 26 décembre.

Il y a pour l'instant 93 lieux: 49 en Wallonie et 44 à Bruxelles.

Liste compilée par Still Standing for Culture.

ARLON

  • Maison de la Culture

BEAUVECHAIN

  • Théâtre des 4 mains

BERTRIX

  • Centre Culturel de Bertrix

BRUXELLES

  • Le 140
  • Atelier 210
  • Cabaret L'Os à Moelle
  • Centre Culturel Jacques Franck
  • Centre Culturel d'Uccle
  • Centre Culturel des Riches Claires
  • Centre Culturel La Vénerie
  • Cinéma Galeries
  • Cinéma Le Stockel
  • Cinéma Nova (dès janvier)
  • Cinéma Palace
  • Cinéma Vendôme
  • Cirque Alexandre Bouglione
  • Les Coeurs de Bois Théâtre Royal
  • Fou Rire Théâtre
  • Jazz Station (dès janvier)
  • Kinograph
  • La Comédie Claude Voltaire
  • La Ferme Rose - La Ratinet
  • La Maison Qui Chante
  • La Plume Persée
  • La Roseraie
  • Le Lac
  • Magic Land Théâtre
  • Music Village
  • S.M.O.G.
  • Sounds Jazz Club
  • Théâtre de la Flûte Enchantée
  • Théâtre de la Parole
  • Théâtre de la Toison D'or
  • Théâtre de Poche
  • Théâtre des Martyrs (dès janvier)
  • Théâtre La Balsamine
  • Théâtre La Montagne magique
  • Théâtre Le Public
  • Théâtre Le Rideau
  • Théâtre littéraire de la Clarencière
  • Théâtre des Tanneurs
  • Théâtre Marni (dès janvier)
  • Théâtre National Wallonie-Bruxelles
  • Théâtre Océan Nord
  • Théâtre Varia (dès janvier)
  • Whalll - Centre Culturel de Woluwe-Saint-Pierre
  • White Cinema (hé oui)
  • Wolubilis (dès janvier)

CHARLEROI

  • CharleroomS
  • Quai10

COURT-SAINT-ETIENNE

  • Cirque Stromboli

DINANT

  • Creative Factory

FLEURUS

  • La Ferme de Martinrou

GEDINE

  • Ciné Gedine

GENAPPE

  • Tof Théâtre (dès janvier)

HUY

  • Centre culturel de Huy

ITTRE

  • Heptone

JODOIGNE

  • Cinéma L'Etoile

LA LOUVIERE

  • Central

LIEGE

  • Blues Sphere
  • Cercle Julien Lahaut (dès janvier)
  • Cercle du Laveu
  • Cinéma Churchill
  • Cinéma Le Parc
  • Cinéma Sauvenière
  • La Cité Miroir
  • Le Garage Créative Music
  • Le Hangar
  • Le Ventre de la Baleine / Péniche-spectacle
  • Manège Fonck / Festival de Liège
  • Théâtre A la Courte Echelle
  • Théâtre de l'Étuve
  • Théâtre de Liège
  • Théâtre de marionnettes Mabotte
  • Théâtre Le Moderne
  • Trocadéro de Liège

LOUVAIN-LA-NEUVE

  • La Ferme du Biéreau (dès janvier)

MARCHIN

  • Latitude 50 (dès janvier)

MAZY

  • Jazz9 (dès janvier)

MONS

  • Mars - Mons arts de la scène
  • Plaza Arthouse Cinema

NAMUR

  • Abattoirs de Bomel / Centre culturel de Namur
  • Centre culturel de Bièvre
  • Cinéma Caméo
  • Concert Hall
  • La Templerie des hiboux
  • Le Delta
  • Le Grand Manège
  • Théâtre de Namur (dès janvier)
  • Théâtre Jardin Passion

SART-LEZ-SPALe Pavillon du Wayai

STAVELOT

  • Centre culturel Stavelot Trois-Ponts

STREPY-BRACQUEGNIES

  • Ékla - Centre scénique de Wallonie pour l'enfance et la jeunesse

VERVIERS

  • Centre culturel de Verviers
Les cinémas des Grignoux (Liège, Namur) resteront ouverts, annonçaient-ils assez rapidement au lendemain des annonces du Comité de concertation. Et le mouvement de désobéissance civile "face à ces mesures que nous ne comprenons plus" et qui vont à l'encontre des recommandations des experts a fait tache d'huile. Dans leur sillage, de nombreux lieux culturels ont annoncé qu'ils feraient de même et garderaient leurs portes ouvertes (voir encadré). Si les revendications vont dans tous les sens, chose qui n'est pas étonnante vu la dimension brutale et inattendue des mesures, le mouvement de révolte s'organise petit à petit. Notamment avec l'action en référé au tribunal de première instance que prévoient dès lundi "si possible" la SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) et la Scam (Société civile des auteurs multimedia) au nom de leurs membres, auteurs et autrices des différents secteurs de la création victimes de ces décisions.L'action en justice demandera ainsi "l'annulation immédiate de cette mesure avec le double argument de son caractère discriminatoire et disproportionnée, expliquent la SACD et la Scam dans un communiqué. Arguments confirmés par le rapport du GEMS dans lequel la fermeture des lieux culturels n'est pas une mesure recommandée et par les scientifiques qui se sont exprimés précisément sur cette question."Des contacts ont également été pris avec l'ensemble des partis et ministres concernés "pour exiger une rectification de la part de ceux et celles qui ont soutenu, par leurs discours ou leurs silences, l'adoption de cette mesure et une prise de position explicite contre cette décision de la part des mandataires politiques qui n'ont pas pris part au Codeco".Pour l'instant, si les réponses obtenues ressemblent encore fortement aux jeux politiques que Marius Gilbert dénonçait, les larmes aux yeux, sur les ondes de la Première ("la rupture de confiance est totale"), la ministre de la Culture Bénédicte Linard a toutefois affirmé qu'elle soutiendrait le secteur dans ses "justes réactions" et qu'elle ne sanctionnerait personne pour celles-ci. Une manifestation est prévue ce dimanche, dès 14h au départ de la Monnaie, à Bruxelles.