Dans un classement à l'utilité et à la pertinence certes par endroits toutes relatives listant les 100 meilleurs films de l'Histoire réalisés par des femmes et récemment publié par le site Web d'actualité américain IndieWire, son très plastique Beau Travail de 1999 se hisse à la seconde position, juste derrière l'incontournable Jeanne Dielman de Chantal Akerman et devant La Leçon de Piano de Jane Campion. Une chose est sûre: en 30 années de cinéma, Claire Denis s'est imposée comme l'une des voix, ou sans doute vaudrait-il mieux dire comme l'un des regards les plus singuliers et passionnants de son temps. Celle qui a d'abord été l'assistante de Robert Enrico sur Le Vieux Fusil (1975), de Wim Wenders sur Paris, Texas (1984), puis de Jim Jarmusch sur Down by Law (1986), vole de ses propres ailes du désir dès la fin des années 80 et Chocolat (1988), première brique d'un édifice comptant aujourd'hui quatorze longs métrages marqués par son obsession pour l'éros et les corps, la mémoire et la mort.
...