La date n'a pas été choisie au hasard, la couverture non plus -allusions directes aux attentats perpétrés il y a exactement un an contre les caricaturistes de Charlie Hebdo: c'est ce 7 janvier que les éditions Dupuis ont choisi de sortir le premier numéro de Groom, un "cousin de Spirou" et hors série du magazine qui décryptera, deux fois par an, l'actualité en BD. Soit, pour cette première, une rétrospective de la triste année 2015 où les auteurs maison, et parfois leurs héros, mêlent leur fiction à la réalité: crise ukrainienne, sortie de Star Wars, scandale Volkswagen, Russie de Poutine, COP 21, rififi à la Fifa ou bien sûr terrorisme et attentats, toutes les actus de 2015 sont évoquées et parfois décryptées. Groom promet ainsi de "mieux comprendre le monde moderne à travers des éclairages inattendus" et surtout vendus en plus et à part du magazine. Une bonne idée bien de son temps et finalement assez logique -la BD du réel est plus qu'à la mode, Spirou et Fantasio sont reporters, le magazine lui-même ne s'est jamais privé de donner écho à l'actu- mais dictée aussi par le succès du spécial... Charlie Hebdo, réalisé lui aussi dans la foulée des attentats. Et si la défense de la liberté d'expression est régulièrement invoquée comme justification, le ton de Groom semble rester plus proche de celui de Spirou que du Trombone illustré (le mythique journal dans le journal de 1977 qui ne survécut pas longtemps à l'autocensure de son éditeur). A savoir amusant, informatif et évidemment bien dessiné mais, logiquement, (très) politiquement correct. Et donc très éloigné de Charlie Hebdo, voire de ses autres modèles comme La Revue dessinée, destinée à un public plus directement adulte ou branché par l'info.

Avant La Bédéthèque ou Topo

Ce principe d'une revue dessinée consacrée entièrement à de l'actu en BD et associant dessinateurs et journalistes n'en finit d'ailleurs plus de faire des petits: les éditions du Lombard, et David Vandermeulen, auteur à l'origine de cette nouvelle collection, lanceront en février La Petite Bédéthèque des savoirs, sorte de Que sais-je? moderne et en bande dessinée qui se propose elle aussi "d'unir un spécialiste et un dessinateur pour vous faire comprendre le monde en BD". Au programme, un joli casting et des titres comme L'Intelligence artificielle, L'Univers, Les Requins ou Le Heavy Metal. Et l'on vient d'apprendre que La Revue dessinée elle-même lancera une sorte de spin-off pour ados au mois d'août prochain baptisée Topo! Groom, lui, devrait sortir deux fois par an, au sein des hors-séries Méga Spirou.

Groom n°1, Méga Spirou hors-série

COLLECTIF. ÉDITIONS DUPUIS. 96 PAGES.

La date n'a pas été choisie au hasard, la couverture non plus -allusions directes aux attentats perpétrés il y a exactement un an contre les caricaturistes de Charlie Hebdo: c'est ce 7 janvier que les éditions Dupuis ont choisi de sortir le premier numéro de Groom, un "cousin de Spirou" et hors série du magazine qui décryptera, deux fois par an, l'actualité en BD. Soit, pour cette première, une rétrospective de la triste année 2015 où les auteurs maison, et parfois leurs héros, mêlent leur fiction à la réalité: crise ukrainienne, sortie de Star Wars, scandale Volkswagen, Russie de Poutine, COP 21, rififi à la Fifa ou bien sûr terrorisme et attentats, toutes les actus de 2015 sont évoquées et parfois décryptées. Groom promet ainsi de "mieux comprendre le monde moderne à travers des éclairages inattendus" et surtout vendus en plus et à part du magazine. Une bonne idée bien de son temps et finalement assez logique -la BD du réel est plus qu'à la mode, Spirou et Fantasio sont reporters, le magazine lui-même ne s'est jamais privé de donner écho à l'actu- mais dictée aussi par le succès du spécial... Charlie Hebdo, réalisé lui aussi dans la foulée des attentats. Et si la défense de la liberté d'expression est régulièrement invoquée comme justification, le ton de Groom semble rester plus proche de celui de Spirou que du Trombone illustré (le mythique journal dans le journal de 1977 qui ne survécut pas longtemps à l'autocensure de son éditeur). A savoir amusant, informatif et évidemment bien dessiné mais, logiquement, (très) politiquement correct. Et donc très éloigné de Charlie Hebdo, voire de ses autres modèles comme La Revue dessinée, destinée à un public plus directement adulte ou branché par l'info. Ce principe d'une revue dessinée consacrée entièrement à de l'actu en BD et associant dessinateurs et journalistes n'en finit d'ailleurs plus de faire des petits: les éditions du Lombard, et David Vandermeulen, auteur à l'origine de cette nouvelle collection, lanceront en février La Petite Bédéthèque des savoirs, sorte de Que sais-je? moderne et en bande dessinée qui se propose elle aussi "d'unir un spécialiste et un dessinateur pour vous faire comprendre le monde en BD". Au programme, un joli casting et des titres comme L'Intelligence artificielle, L'Univers, Les Requins ou Le Heavy Metal. Et l'on vient d'apprendre que La Revue dessinée elle-même lancera une sorte de spin-off pour ados au mois d'août prochain baptisée Topo! Groom, lui, devrait sortir deux fois par an, au sein des hors-séries Méga Spirou.