"Mesdames et Messieurs du jury, merci d'avoir supprimé la différence", remerciait Daniel Auteuil après avoir reçu conjointement avec Pascal Duquenne le Prix d'interprétation au festival de Cannes en 1996, pour leurs rôles dans Le Huitième jour de Jaco Van Dormael. Un prix en tout point exceptionnel, puisqu'outre avoir récompensé deux acteurs dont l'un était atteint de trisomie 21, il consacrait aussi Pascal Duquenne comme le premier acteur belge à recevoir un prix à Cannes.

Le film, qui rencontrera un succès mondial (3,6 millions d'entrées en France, 715.000 en Belgique, soit le meilleur score pour un film belge francophone encore à ce jour), aura "un impact considérable sur la représentation que l'on peut se faire de la trisomie 21, et contribue à modifier le regard que le grand public porte sur le syndrome de Down", comme le rappelle l'Académie André Delvaux dans un communiqué.

Depuis, Pascal Duquenne a fait une apparition dans les films de Jaco Van Dormael Mr Nobody puis Le Tout Nouveau Testament, respectivement en 2010 et 2015, et aujourd'hui encore, il se produit encore régulièrement sur scène avec sa troupe de théâtre ainsi que derrière la batterie dans le Huitième groupe.

L'Académie André Delvaux se dit "fière de confier la Présidence de la 10e édition de la Cérémonie des Magritte du Cinéma au comédien Pascal Duquenne, 9 ans après avoir confié celle de sa 1re édition à son ami et mentor, Jaco Van Dormael". Il succède ainsi à Vincent Patar & Stéphane Aubier, Natacha Régnier, Virginie Efira, Marie Gillain, François Damiens, Émilie Dequenne, Yolande Moreau et Bertrand Tavernier.

"Mesdames et Messieurs du jury, merci d'avoir supprimé la différence", remerciait Daniel Auteuil après avoir reçu conjointement avec Pascal Duquenne le Prix d'interprétation au festival de Cannes en 1996, pour leurs rôles dans Le Huitième jour de Jaco Van Dormael. Un prix en tout point exceptionnel, puisqu'outre avoir récompensé deux acteurs dont l'un était atteint de trisomie 21, il consacrait aussi Pascal Duquenne comme le premier acteur belge à recevoir un prix à Cannes. Le film, qui rencontrera un succès mondial (3,6 millions d'entrées en France, 715.000 en Belgique, soit le meilleur score pour un film belge francophone encore à ce jour), aura "un impact considérable sur la représentation que l'on peut se faire de la trisomie 21, et contribue à modifier le regard que le grand public porte sur le syndrome de Down", comme le rappelle l'Académie André Delvaux dans un communiqué.Depuis, Pascal Duquenne a fait une apparition dans les films de Jaco Van Dormael Mr Nobody puis Le Tout Nouveau Testament, respectivement en 2010 et 2015, et aujourd'hui encore, il se produit encore régulièrement sur scène avec sa troupe de théâtre ainsi que derrière la batterie dans le Huitième groupe.L'Académie André Delvaux se dit "fière de confier la Présidence de la 10e édition de la Cérémonie des Magritte du Cinéma au comédien Pascal Duquenne, 9 ans après avoir confié celle de sa 1re édition à son ami et mentor, Jaco Van Dormael". Il succède ainsi à Vincent Patar & Stéphane Aubier, Natacha Régnier, Virginie Efira, Marie Gillain, François Damiens, Émilie Dequenne, Yolande Moreau et Bertrand Tavernier.