Au rayon cinéma d'animation, sur l'archipel nippon, il n'y a évidemment pas que le studio Ghibli cher au vénérable Hayao Miyazaki (Mon voisin Totoro, Le Voyage de Chihiro) et au regretté Isao Takahata (Le Tombeau des lucioles, Le Conte de la princesse Kaguya). La tradition est vaste, longue, et ne cesse d'ailleurs d'essaimer. Il faut ainsi notamment désormais compter avec CoMix Wave Films (le génialissime Your Name de Makoto Shinkai en 2016) ou le tout jeune studio Chizu du quinqua Mamoru Hosoda. Ancien employé de la fameuse boîte de production Toei Animation, où il a notamment travaillé sur les séries Dragon Ball Z et Sailor Moon, puis réalisé les longs métrages Digimon et One Piece, ce dernier est approché par Miyazaki et Ghibli dès le début des années 2000 pour réaliser Le Château ambulant. Mais les choses capotent rapidement faute de réelle entente. Hosoda trouve alors refuge chez Madhouse, autre studio nippon où son génie créatif explose littéralement avec La Traversée du temps (2006) et Summer Wars (2009), deux petits chefs-d'oeuvre animés où la dimension fantastique et anticipative est avant tout prétexte à explorer les multiples possibles de l'existence.
...