Parrain rigolard de l'électro frenchie, non-genre en soi où il officie sous l'alias Mr. Oizo (avec les tubes Flat Beat et Positif, parmi d'autres), Quentin Dupieux a fait du rien, du vide, le coeur même de son cinéma. Écrit à l'origine pour le géant américain Eric Wareheim (le pote d'Aziz Ansari dans la série Master of None), Le Daim, son nouveau film, devait d'ailleurs se dérouler au sein de l'un de ses terrains de jeu fétiches: le désert américain et ses grandes étendues stériles. À l'arrivée, c'est pourtant dans le décor de montagnes et de sapins des Pyrénées françaises, et avec Jean Dujardin, que Dupieux a bouclé son...