"Il y a une fascination mutuelle entre le monde criminel et le cinéma"

08/10/18 à 13:18 - Mise à jour à 13:18
Du Le Vif Focus du 04/10/18

Au départ d'une figure classique du polar -celle de "frères" aux trajectoires opposées-, David Oelhoffen signe un film dense, mano a mano entre deux individus en rupture de leur communauté.

Lire aussi notre critique: Frères ennemis: un polar classique voire convenu.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires