If Beale Street Could Talk, un film en état de grâce

14/02/19 à 11:56 - Mise à jour à 11:57
Du Le Vif Focus du 07/02/19

Barry Jenkins, le réalisateur oscarisé de Moonlight, adapte lumineusement l'écrivain afro-américain James Baldwin dans If Beale Street Could Talk, bouleversante histoire d'amour sur arrière-plan de racisme et d'injustice dans le Harlem des années 70. Rencontre.

Arrivant sur les écrans deux ans après l'épatant Moonlight, If Beale Street Could Talk vient confirmer, si besoin en était, ce que l'on pressentait déjà, à savoir que Barry Jenkins compte parmi les personnalités incontournables du cinéma américain contemporain. Pas mal pour un réalisateur dont le premier long métrage, Medicine for Melancholy, était passé plutôt inaperçu, Moonlight se chargeant, huit ans plus tard, en 2016, de rectifier le tir, ralliant tous les suffrages et obtenant trois Oscars dont le plus prestigieux, celui du meilleur film. Le cinéaste originaire de Miami y traçait le portrait de Chiron, accompagnant l'éveil à l'homosexualité d'un gamin d'une cité black violente et pauvre, en quelque voyage effectué à rebours des stéréotypes. Adapté de James Baldwin, écrivain et activiste afro-américain culte, If Beale Street Could Talk, son nouveau film, se déjoue avec une même aisance des clichés. Située dans le Harlem des années 70, c'est là une histoire d'amour plus grande que nature unissant deux jeunes Noirs, Tish et Fonny, que l'on jurerait promis à un bonheur sans nuages si le garçon n'était victime d'une erreur judiciaire, se voyant injustement accuser de viol et jeter dans une prison à laquelle sa compagne, enceinte, va tenter de l'arracher. La pâte d'une oeuvre de toute beauté, mélodrame à la dimension politique manifeste, en quelque prolongement limpide et fidèle de la langue de Baldwin.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné