Harry Gruyaert, regard de braise

29/11/18 à 14:40 - Mise à jour à 03/12/18 à 14:41
Du Le Vif/L'Express du 29/11/18

Coloriste hors pair, le photographe anversois Harry Gruyaert jette depuis un demi-siècle un regard sensible et pictural sur le monde. Un documentaire intime dévoile l'homme habité derrière l'objectif. Rencontre.

Une rétrospective dans sa ville natale d'Anvers au printemps, la réédition enrichie de son livre emblématique Rivages en septembre et, pour achever une année 2018 décidément faste, la sortie sur grand écran d'un portrait intimiste signé Gerrit Messiaen (1). A 77 ans, le photographe Harry Gruyaert, membre de la prestigieuse agence Magnum depuis 1981, est un homme pressé. "J'ai l'âge que j'ai et encore beaucoup de projets dans mes cartons. Comme je ne suis jamais complètement satisfait, le processus est très lent chez moi. Je travaille depuis quarante ans sur l'Inde et je n'ai toujours pas publié de livre sur ce pays", nous explique-t-il alors que nous le rencontrons entre deux trains à la gare du Midi, à Bruxelles, un de ces endroits de passage dont il raffole.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires