Antoine s'entend moins bien avec ses proches, que ce soit ses élèves, ses collègues ou sa compagne. On s'aperçoit rapidement que si Antoine ne s'entend plus très bien ave...

Antoine s'entend moins bien avec ses proches, que ce soit ses élèves, ses collègues ou sa compagne. On s'aperçoit rapidement que si Antoine ne s'entend plus très bien avec les autres, c'est tout simplement car il ne les entend plus très bien. On est fait pour s'entendre, troisième film en tant que réalisateur du comédien français Pascal Elbé, aborde de front un sujet peu traité au cinéma, la surdité, en le traitant sous un filtre inattendu, celui de la comédie romantique. Mais outre l'agréable surprise de ce mariage des genres, et le personnage pas inintéressant de veuve légèrement acariâtre confié à une Sandrine Kiberlain qui semble s'en délecter, on reste en terrain connu, avec un développement somme toute assez attendu.