Un biopic chasse l'autre. Inscrit dans les magnifiques paysages de la Drôme, celui de Nils Tavernier est consacré à Joseph Ferdinand Cheval (Jacques Gamblin), facteur de Ha...

Un biopic chasse l'autre. Inscrit dans les magnifiques paysages de la Drôme, celui de Nils Tavernier est consacré à Joseph Ferdinand Cheval (Jacques Gamblin), facteur de Hauterives, un homme simple et solitaire qui, non content d'avaler quotidiennement les 32 kilomètres de sa tournée, allait, à la fin du XIXe siècle, ériger un Palais Idéal pour sa fille adorée, Alice (Zélie Rixhon), sous le regard aimant de sa femme Philomène (Laetitia Casta). En résulterait un chef-d'oeuvre de l'art naïf, oeuvre d'une vie (33 ans de construction), inspirant aujourd'hui un film sobre et émouvant, récit d'une existence pavée de drames, et d'une obsession qu'un Jacques Gamblin, décharné et mutique, incarne avec conviction. Éminemment classique, mais non moins appréciable.