[Critique ciné] Escapada, premier film belge généreux

12/03/19 à 14:35 - Mise à jour à 14:36
Du Le Vif Focus du 07/03/19

COMÉDIE DRAMATIQUE | Deux frères, une soeur, des vignes et des histoires de famille qui louvoient entre grosses galères et élans soudains de solidarité.

[Critique ciné] Escapada, premier film belge généreux

Deux frères, une soeur, des vignes et des histoires de famille qui louvoient entre grosses galères et élans soudains de solidarité: on pense forcément à l'exécrable Ce qui nous lie de Cédric Klapisch et ses métaphores-parpaings sur le vin. Mais ce premier film belge, généreux même si parfois encore un peu bancal, a davantage à offrir sur la question de la difficulté à trouver sa place ici-bas. Entre le besoin d'argent de l'un, les utopies communautaires de l'autre et les envies d'ailleurs de la troisième, Escapada avance tout en nuances -chacun a ses raisons, et Sarah Hirtt a le bon goût d'aimer tous ses personnages-, même s'il se montre assez expéditif et simpliste au moment de dénouer son sac de noeuds.

De Sarah Hirtt. Avec François Neycken, Raphaëlle Corbisier, Yohan Manca. 1h29. Sortie: 13/03. ***