C'est incontestablement l'événement cinéphile de l'été: la ressortie, en version 4K, de 2001: A Space Odyssey, chef-d'oeuvre absolu tourné par Stanley Kubrick en 1968, un film qui devait changer à jamais la face du septième art. Difficile d'imaginer l'impact qu'a pu avoir ce classique sur ses premiers spectateurs. A cinquante ans de distance, la force de 2001 reste toutefois intacte, sa puissance visionnaire aussi. Qui plus est, on ne peut redécouvrir cette toile sans mesurer l'influence qu'elle a exercée sur un bon pan de la production à suivre, et jusqu'à Gravity, d'Alfonso Cuaron, ou Interstellar, de Christopher Nolan.
...