Critique théâtre: Eline et les garçons

28/11/18 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Ah, les hommes entre eux! Dans La Ville des zizis, Eline Schumacher offre un regard par le trou de la serrure sur les stéréotypes des mecs en bande. Les mâles s'y reconnaîtront, les femmes apprécieront.

Le spectacle est né d'une inquiétude: "mon père n'ayant pas d'amis, serais-je seule à son enterrement?", s'est demandé la jeune auteure et metteuse en scène Eline Schumacher (découverte avec Manger des épinards c'est bien, conduire une voiture c'est mieux). Alors, ces amis, elle les lui a en quelque sorte inventés, en réunissant un groupe de comédiens de différentes générations, et en commençant par les envoyer tous ensemble à la mer, en voiture....

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires