Critique scène: Génie du mal

13/03/19 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Après Taking Care of Baby, Jasmina Douieb revient à l'écriture de Dennis Kelly. En faisant de l'anti-héros de L'Abattage rituel de Gorge Mastromas un rat de laboratoire, la metteuse en scène amplifie la drôlerie du texte, comme toujours mordant, de l'auteur britannique.

Il y a des moments dans l'existence où, même si on n'en a pas parfaitement conscience à l'instant précis, tout bascule. De l'innocence à la perversion. De winner à loser. De la soumission à la domination. De la vérité au mensonge. Ce sont ces instants décisifs d'une vie entière que Dennis Kelly (lire aussi son portrait) passe sous son implacable loupe dans L'Abattage rituel de Gorge Mastromas.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné