Ballon Rouge, une galerie aux semelles de vent

15/03/19 à 15:23 - Mise à jour à 15:38

Structure nomade fondée par Hélène Duménil, Ballon Rouge promeut la création émergente à travers un projet déployé à Los Angeles, Londres, Istanbul, São Paulo, Paris, New York. Et Bruxelles.

Actualité double pour Ballon Rouge Collective (1). Début mars, ce projet nomade inaugurait un accrochage collectif dans un espace de 90 m² au centre de Bruxelles. Nom de code? B.R.Club. Hélène Duménil (1979) est à la source du projet. "La galerie reste nomade mais nous avons désormais un coeur qui bat dans la capitale. Le Club est un lieu atypique. Il s'agit d'un espace collaboratif où, en sus de nos propres expositions, nous invitons d'autres galeries - qui ne font pas forcément partie de notre réseau -, des associations à but non lucratif, des conservateurs et d'autres initiatives à investir l'espace. L'objectif est d'avoir une relation d'échange avec nos invités, et de pouvoir, en retour, exposer nos artistes dans leurs lieux, afin que des artistes émergents soient présentés à un public international", détaille l'intéressée. Ce n'est pas tout: fin avril, lors d'Art Brussels (2), Ballon Rouge (qui tient son nom d'un moyen métrage de 1956, signé Albert Lamorisse, racontant l'amitié d'un gamin de Ménilmontant avec un ballon rouge) aura le privilège de figurer au sein de Invited, une toute nouvelle section très prisée qui sacre une nouvelle génération d'initiatives. B.R.Collective, en version abrégée, débarquera avec deux artistes sous le bras: Merve Iseri (1992, Istanbul), peintre vivant et travaillant à Londres, et Philip Janssens (19...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné