Critique | Cinéma

Théo et les Métamorphoses, une ode fascinante et aventureuse à la différence

3 / 5
3 / 5

Titre - Théo et les Métamorphoses

Genre - Comédie dramatique

Réalisateur-trice - Damien Odoul

Casting - Avec Théo Kermel, Pierre Meunier, Ayumi Roux. 1 h 36.

Sortie - 11/05

Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

Découvert en l’an 2000 avec Le Souffle, Damien Odoul n’en finit plus d’arpenter, depuis, les chemins de traverse du cinéma français, son œuvre, de L’Histoire de Richard O. à La Peur, se soustrayant à toute tentative de classification. Il n’en va pas autrement aujourd’hui de Théo et les Métamorphoses, un film qui accompagne, à fleur d’inconscient, Théo, dit To (Théo Kermel), trisomique de 27 ans vivant avec son père (Pierre Meunier) en autarcie dans une maison forestière. Et qui, ce dernier parti exposer ses photographies, va embarquer pour une étrange odyssée, accordant le monde alentour à son imaginaire. Un voyage initiatique insolite qu’Odoul filme en toute liberté, transcendant les frontières du documentaire pour livrer une ode fascinante et aventureuse à la différence.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content