Submarino, ou le retour en force de Thomas Vinterberg

© DR

Thomas Vinterberg, ce Danois qui avait réalisé « Festen » revient fort avec « Submarino », un film au réalisme dur où l’espoir ne voit que fragilement le jour.

Le réalisateur de Festen retrouve sa meilleure forme créative avec ce film intense, émouvant et dérangeant, présenté au dernier Festival de Berlin. Dans un quartier pauvre de Copenhague, où la vie est souvent dure, deux frères séparés dans des circonstances tragiques vont peut-être se retrouver…

Tirant son nom d’une torture (le supplice de la baignoire), Submarino est d’une sombre et parfois très éprouvante beauté. Humain jusqu’à la déchirure, il trouve en Jakob Cedergren un interprète extraordinaire de force intérieure, de douleur retenue. Sous ses accents mélodramatiques, le film touche au tragique sublimé, comme certains grands romans russes. .

Submarino, drame de Thomas Vinterberg, avec Jakob Cedergren, Peter Plaugborg, Patricia Schumann. 1h50.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

L.D.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content