De Force (0)

POLAR | Ce polar à la sauce Olivier Marchal aligne invraisemblances et clichés comme à la parade, tandis que les acteurs se mettent au diapason d’une affligeante médiocrité d’ensemble.

POLAR | Ayant fait ses armes comme scénariste pour la série Braquo, Frank Henry signe, avec De Force, une première réalisation. On ne peut pas dire -euphémisme- que l’essai soit concluant, ce polar à la sauce Olivier Marchal alignant invraisemblances et clichés comme à la parade, tandis que les acteurs se mettent au diapason d’une affligeante médiocrité d’ensemble. Une commissaire de police (Isabelle Adjani, on compatit) y reçoit carte blanche pour mettre hors d’état de nuire un gang ayant abattu le fils d’un ministre lors d’un braquage. Quitte, même, à faire sortir de prison Manu Makarov (Eric Cantona), dangereux récidiviste avec qui elle avait déjà eu maille à partir, et appelé à jouer, contre son gré, les indics de service… Enoncé de la sorte, cela semble déjà mal engagé; ce n’est encore rien à côté du spectacle désolant qui est ensuite infligé au spectateur, pour un film dont l’on se doit toutefois de souligner la cohérence: nul du premier au dernier plan. Pathétique.

J.F. PL.

DE FORCE, POLAR DE FRANK HENRY. AVEC ISABELLE ADJANI, ERIC CANTONA, SIMON ABKARIAN. 1 H 36. SORTIE: 26/10. 0

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content