Cyrus, quand l’opposant en amour n’est autre que le fils de sa promise

© DR

Mark et Jay Duplass livrent avec « Cyrus » une comédie dans laquelle John C. Reilly incarne un amant qui pensait ne plus jamais aimer, et qui, retrouvant l’amour, doit faire face à un obstacle inattendu: le fils de sa douce (Jonah Hill), qui en viendrait presque à supplanter le talent de John C. Reilly.

On retrouve toujours avec grand plaisir John C. Reilly, ce comédien de talent que Paul Thomas Anderson nous a révélé (il était superbe dans Magnolia). Et on se délecte à découvrir son personnage dans Cyrus, divorcé depuis sept ans mais resté solitaire depuis, et n’accordant plus aucun crédit à l’amour. Sur l’instance de son ex-femme, devenue… sa meilleure amie, il accepte une sortie avec elle et son nouveau compagnon. C’est ainsi qu’il va rencontrer Molly, et voir des sentiments refleurir en lui. Mais il y a déjà un homme dans la vie de cette femme: son fils, Cyrus, très lié à sa mère et bien décidé à ne laisser personne la lui prendre…

Chronique d’une guéguerre entre deux improbables rivaux, le film des frères Duplass joue la carte de l’humour gentiment décalé, résistant (malheureusement) aux tentations d’une certaine cruauté. Le rondouillard Jonah Hill, encore très épatant tout récemment dans Get Him To The Greek, est une fois de plus totalement réjouissant. Au point de faire un peu d’ombre à l’ami Reilly…

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Cyrus, de Mark et Jay Duplass, avec John C. Reilly, Jonah Hill, Marisa Tomei. 1h32.

L.D.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content