Critique | Cinéma

[Critique ciné] L’Esprit de famille, tellement bienveillant qu’il en oublie souvent d’être drôle

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

La mort soudaine et sous ses propres yeux de son père (François Berléand) plonge un écrivain (Guillaume De Tonquédec) dans un deuil profond, semé de regrets vis-à-vis d’une famille qu’il sait avoir négligée. Mais voilà que le paternel lui apparaît, fantôme goguenard qui va aider son fils à retrouver le chemin de la vie et de l’amour des siens… Une touche de fantastique, une autre d’émotion, et une louche de comédie franchouillarde par-dessus. Ce film, assez mou, d’Éric Besnard se veut tellement bienveillant qu’il en oublie souvent d’être drôle. Reste de petits plaisirs comme la performance de Josiane Balasko dans un rôle de mère aux petits oignons.

Comédie d’Éric Besnard. Avec Guillaume De Tonquédec, François Berléand, Josiane Balasko. 1h38. Sortie: 29/01. **(*)

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content