Critique | Cinéma

[critique ciné] Compartiment N°6, un film vibrant d’humanité

Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

Second long métrage de Juho Kuosmanen, Compartiment N°6 adopte la forme d’un train-movie insolite, accompagnant dans son voyage vers le Grand Nord Laura, une jeune Finlandaise ayant laissé son amante à Moscou pour aller admirer les pétroglyphes de Mourmansk

Second long métrage de Juho Kuosmanen, Compartiment N°6 adopte la forme d’un train-movie insolite, accompagnant dans son voyage vers le Grand Nord Laura, une jeune Finlandaise ayant laissé son amante à Moscou pour aller admirer les pétroglyphes de Mourmansk. Périple ferroviaire rendu d’autant plus long qu’elle doit partager l’inconfort de son compartiment avec Ljoha, un mineur russe fruste et alcoolisé. On devine la suite, que le réalisateur enrobe d’humour laconique et de poésie arctique, pour déjouer, au fil des rencontres improbables, les clichés comme les préjugés, et livrer, portée par deux impeccables comédiens, Seidi Haarla et Yuriy Borisov, une oeuvre modeste mais sensible. Ou, comme égaré dans la mémoire du temps, un film vibrant d’humanité auquel le Voyage, voyage de Desireless apporte une ponctuation idoine…

[critique ciné] Compartiment N°6, un film vibrant d'humanité

De Juho Kuosmanen. Avec Seidi Haarla, Yuriy Borisov, Dinara Drukarova. 1 h 46. Sortie: 26/01. ***(*)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content