Ces 12 chansons ont pris une autre dimension grâce aux films de Tarantino

Kill Bill / Reservoir Dogs / Pulp Fiction / Death Proof © DR
FocusVif.be Rédaction en ligne

Les bandes-son des films de Quentin Tarantino ont toujours été particulièrement soignées, déterrant des morceaux souvent méconnus pour donner une dimension supplémentaire à bon nombre de scènes-clés. Passage en revue de quelques-uns des plus iconiques.

1. Stealer’s Wheel – Stuck in the Middle With You (Reservoir Dogs)

Qui a vu Reservoir Dogs se remémorera immédiatement cette scène particulièrement malsaine dès la première note de ce morceau enjoué qui fait magnifiquement office de contrepoint.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

2. Urge Overkill – Girl You’ll be a Woman Soon (Pulp Fiction)

L’original est de Neil Diamond, mais en 1994, c’est cette version de Urge Overkill qui deviendra un gros hit grâce à Pulp Fiction.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

3. Rick Ross – 100 Black Coffins (Django Unchained)

Du hip hop dans un western? C’est que ce beat lancinant signé Rick Ross accompagnait idéalement la caravane d’esclaves de cette scène clé de Django Unchained.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

4. Bernard Hermann – Twisted Nerve (Kill Bill Vol. 2)

La rengaine sifflée par Daryl Hannah se marie parfaitement avec les battements de coeur d’une Uma Thurman comateuse.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

5. Chuck Berry – You Never Can Tell (Pulp Fiction)

Lors du « Jack Rabbit Slim Twist Contest », John Travolta et Uma Thurman se donnent à 100% pour une des scènes de danse les plus iconiques du cinéma. Le morceau de Chuck Berry aura droit à une seconde vie grâce au film.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

6. David Bowie – Cat People (Putting Out Fire) (Inglourious Basterds)

Du hip hop dans un western, d’accord, ici un tube eighties dans un film de guerre. Dans cette scène d’Inglourious Basterds où Mélanie Laurent prépare sa revanche, c’est David Bowie qui se charge d’associer le son et l’image de manière joyeusement décalée.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

7. George Baker Selection – Little Green Bag (Reservoir Dogs)

Depuis 1992 et la sortie de Reservoir Dogs, c’est devenu le morceau idéal pour marcher dans la rue avec la dégaine la plus cool du monde. Et l’introduction lascive prêchée par le présentateur de l’émission de radio fictive K-Billy’s Super Sounds of the Seventies Weekend fait son job à merveille.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

8. Tito & Tarantula – After Dark (From Dusk Till Dawn)

Salma Hayek danse avec un serpent dans From Dusk Till Dawn. Dans cette scène pivot du film scénarisé par Tarantino et réalisé par Robert Rodriguez, le morceau de Tito & Tarantula ne fait qu’accentuer la sensualité de l’actrice d’origine mexicaine.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

9. Santa Esmeralda – Don’t Let Me Be Misunderstood (Kill Bill Vol. 1)

Encore un contrepoint plus que judicieux. Des claquettes, une guitare flamenco et des trompettes pour illustrer un combat au sabre ninja dans un jardin japonais. Cette cover du morceau de Nina Simone clôt parfaitement la première partie de Kill Bill.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

10. Bobby Womack – Across 110th Street (Jackie Brown)

Alors que Pam Grier glisse à travers l’aéroport durant le générique d’ouverture, Bobby Womack donne le ton de la bande-son.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

11. The Statler Brothers – Flowers on the Wall (Pulp Fiction)

Pas aussi célèbre que les scènes ci-dessus, mais pas moins drôle pour autant: le « captain Kangaroo » guttural que Bruce Willis chante sur le morceau des Statler Brothers vaut le détour.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

12. The Coasters – Down in Mexico (Death Proof)

Vanessa Ferlito vs Kurt Russell pour la scène la plus érotique de toute la filmographie de Tarantino. Merci les Coasters.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content