Bandcamp contre Trump: musiciens sans frontières

02/02/17 à 14:00 - Mise à jour à 15:12

Source: Focus Vif

Bandcamp, premier site américain de musique indépendante, fait de ce vendredi 1er février un jour anti-Trump: 100% de ses recettes seront reversés à l'ACLU. Face la fermeture des frontières, il propose une musique indépendante et multiculturelle.

Bandcamp contre Trump: musiciens sans frontières

© Bandcamp

Le milieu culturel américain s'anime face au décret de Donald Trump interdisant l'entrée aux Etats-Unis de ressortissants de différents pays du Moyen-Orient.

Après les nombreuses marches organisées par les mouvements féministes ou les réactions du monde cinématographique au festival de Sundance, le milieu musical prend à son tour position contre le nouveau président américain.

"Discover amazing new music and directly support the artists who make it." Le site Bandcamp n'aura jamais aussi bien porté son slogan. Il vient en effet d'annoncer que les bénéfices réalisés ce vendredi 1er février sur leurs ventes en ligne seraient entièrement reversés à l'American Civil Liberties Union, en soutien à son "combat contre les discriminations et les actes anticonstitutionnels".

Une compilation de morceaux réalisés par des artistes issus des pays concernés par le décret est également proposée. Le message est clair : la musique n'a pas de frontières. Du punk hardcore à la world music, en passant par l'électro et la dubstep, Bandcamp offre l'occasion d'élargir nos horizons et de découvrir des musiciens du Moyen-Orient et du Mexique. On vous conseille un détour par les sonorités new wave et punk de Deseo de Muerte, par le métissage black metal-folk iranien de Akvan et par la house hypnotisante de Gory.

Nos partenaires