[Critique ciné] The Party, un véritable régal

12/12/17 à 13:37 - Mise à jour à 13:39
Du Le Vif Focus du 08/12/17

COMÉDIE NOIRE | Découvert à la Berlinale, le huitième long métrage de Sally Potter vient démontrer que la réalisatrice n'a rien perdu de son mordant.

[Critique ciné] The Party, un véritable régal

Aboutissement de sa carrière politique, Janet (Kristin Scott Thomas) vient d'être nommée ministre de la Justice. Et de convier leur cercle rapproché à les rejoindre, elle et Bill (Timothy Spall), son mari, pour célébrer l'événement. Entamées sous un jour quelque peu crispé - la tension est palpable entre April (Patricia Clarkson) et Gottfried (Bruno Ganz), l'un des couples invités, tandis que Bill est sérieusement alcoolisé -, les festivités virent à l'aigre lorsque ce dernier y va d'une révélation jetant un froid. La première d'une série de déflagrations qui vont confronter l'assemblée à ses contradictions. Huis clos en noir et blanc, The Party est un véritable régal, à l'élégance de la mise en scène de Sally Potter répondant l'acuité et la lucidité du propos, où sous le babil mondain assassin apparaissent bientôt les compromissions des uns et des autres, touchant autant à la sphère intime que publique. Soit un film politique acéré doublé d'une comédie noire de la meilleure veine, et un jeu de massacre porté à sa quintessence par des acteurs trouvant toujours la note juste. Jubilatoire.

De Sally Potter. Avec Kristin Scott Thomas, Timothy Spall, Patricia Clarkson. 1h11. Sortie: 13/12. ***(*)

>> Lire également notre interview de Sally Potter.

Nos partenaires