[Critique ciné] Ni juge ni soumise, une comédie humaine aux accents burlesques

20/02/18 à 11:34 - Mise à jour à 11:34
Du Le Vif Focus du 15/02/18

DOCUMENTAIRE | Ni juge ni soumise, un documentaire humoristique de Jean Libon et Yves Hinant.

[Critique ciné] Ni juge ni soumise, une comédie humaine aux accents burlesques

L'esprit de Strip-tease continue de souffler dans le documentaire que Jean Libon (à l'origine de l'émission voici une bonne trentaine d'années) et son cadet Yves Hinant consacrent à la juge d'instruction Anne Gruwez. Laquelle affiche dans son activité un humour et un franc-parler ignorant le politiquement correct. Les suspects défilent dans son bureau à rythme soutenu, exposant une comédie humaine aux accents tantôt burlesques et tantôt terrifiants. Au volant de sa 2CV, Madame la juge sillonne aussi les rues de Bruxelles, attachée à élucider une affaire de meurtre d'une prostituée classée depuis 20 ans. On prend plaisir à la suivre, même si ce qu'elle dévoile donne souvent froid dans le dos.

De Jean Libon et Yves Hinant. 1h39. Sortie: 21/02. ***(*)

>> Lire également l'interview d'Anne Gruwez dans Le Vif.

Nos partenaires