L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Vidéo | Musique

Zéphir, une nouvelle rafale made in Bruxelles

Nouveau venu sur la scène rap de la capitale, Zéphir dévoile un peu plus les contours de son projet dans 4/5, un clip en nuances de gris qui souffle un flow obscur et pointu. Un nouveau talent à découvrir et à épingler en cette fin d’année.

Dans le dictionnaire, le zéphyr est défini comme « un vent doux et agréable, une brise légère« . Si une lettre séparent la fine bourrasque de l’artiste, sa musique peut quant à elle procurer des effets similaires. Calme, précis, Zéphir rappe juste. Moitié insolent, moitié nonchalant, il nous embarque avec lui dans sa caisse pour une balade nocturne en noir et blanc.

Produit par Jordan Lee, musicien proche de Dabeull, chez qui les deux se sont d’ailleurs rencontrés, le morceau amorce de manière feutrée un premier album à venir en 2023, Clyde. Pas un hasard lorsqu’on connaît l’admiration que voue Zéphir à Serge Gainsbourg. Il y aura d’ailleurs un peu de Melody Nelson dans cet album, notamment dans le titre Jane B, sorti l’année dernière. Et il ne manquera pas d’y inviter quelques collègues des environs, notamment Ferdi et Béeseau, pour quelques notes cuivrées. Clyde a vu le jour fin 2020 lors d’une résidence du côté de Charleroi. Il l’a construit avec l’aide du bassiste Nicolas Felices (Yseult, Némir, Iliona, Peet…) et de Jordan Le Galèze.

En attendant, dégustez ce clip de 4/5, réalisé par Jordan Le Galèze et Zéphir et plongez davantage dans l’univers de ce fils d’artistes, qui après avoir dessiné des monstres, réalisé des petites vidéos et écrit des poèmes s’est mis à chanter et faire des films, chanteur·euses néo-soul et rappeurs californiens dans le casque.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici