Critique | Musique

Queasy Pieces sort un album de rock « Do It Yourself » dansant et déglingué

4 / 5
© National
4 / 5

Album - Queasy Pieces

Artiste - Queasy Pieces

Genre - Rock

Label - FatCat Records

Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

“Queasy Pieces”

“Dance music cheap, punk perplexe, art rock pour l’absurde.” Voilà comment le label FatCat vend le travail d’Andrew Anderson. Le musicien mancunien (Freak Genes, Proto Idiot, The Hipshakes…) aime les machines et il le leur rend bien avec ce disque de rock Do It Yourself dansant et déglingué. Andrew, qui vit apparemment en Bulgarie dans un immeuble socialiste pas super emballé par sa musique et les décibels, a troqué ses guitares pour des synthés et des drum machines. Enregistré avec des membres de Holiday Ghosts et de The Be Positives ainsi que quelques habitants locaux, cet album masterisé par Mikey Young est celui d’un mec qui rêvait d’être Fatboy Slim mais se rapproche d’Ariel Pink. Tout bénef’…

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Partner Content