L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Vidéo | Musique

Edouard Van Praet, en français pour son nouveau morceau Ivresse de Minuit

Quelques mois après Bigstar et seulement deux semaines après Ride, le chanteur et musicien belgo-canadien revient avec un extrait clippé de son second EP à venir, Cycles.

À l’instar des deux derniers clips du chanteur, Ivresse de minuit suit le parcours, ici dans un joli plan séquence, d’un individu visiblement tourmenté. Star remplie de désillusions dans Bigstar, chanteur tumultueux dans Ride ou inconnu troublé dans ce dernier Ivresse de Minuit, Edouard Van Praet semble bien parti dans l’exploration des personnalités troublées. Un champ lexical qui ne doit d’ailleurs pas lui être inconnu, lui qui poursuit des études de psychiatrie. Pour ce troisième extrait de son futur EP, le Bruxellois choisit la langue de molière pour la première fois. Le morceau parle de perception, de ses démons intérieurs ou de lutte existentielle, dans un décor évoquant un film d’horreur, le tout sur une musique kraut rythmée par un kick rappelant un battement cardiaque associé au bruit d’un électrocardiogramme, de quoi élargir la dimension « psychiatrique » du clip.

Après notamment une première partie pour Tamino et des apparitions au Botanique et à Dour (grâce à des tremplins), Edouard Van Praet s’apprête à conclure une jolie année 2022 avec un second EP intitulé Cycles, qui verra le jour le 25 novembre prochain. Un disque qui explorera toujours les tumultes de la race humaine tout en empruntant différentes voies, celles du groove, forcément, du shoegaze parfois, du fuzzy, de l’acide et du psychédélique, tout en n’omettant pas de redescendre la pression pour une ballade intime.

Edouard Van Praet sera en concert au Botanique (16/12), à De Leest cultuurhuis d’Izegem (15/03) ainsi qu’à la Maison Folie de Saint Ghislain (25/03).

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici