VIVRE EN ENVER, DOCUMENTAIRE DE THIERRY BERROD. ***
Ce jeudi 28 juin à 23h05 sur La Une.

Des zones où seules quelques formes animales incroyablement adaptées parviennent à survivre. Des zones où les quantités de sel dépassent l'entendement, effritent la peau des travailleurs sénégalais qui s'y risquent -pas le choix en fait. D'autres où la teneur en acide effraierait le Joker lui-même, tout en faisant le bonheur de micro-organismes particulièrement résistants. Sources d'eau chaude, glaciers... Sur tous les continents de notre planète, il existe de tels havres de paix pour les extrêmophiles, ces êtres vivants adaptés aux conditions dans lesquelles la majorité de ce qui bouge sur Terre mourrait instantanément ou sur la durée. Au moins, personne ne vient les perturber, ceux-là. Enfin presque...

Si sa forme manque parfois de punch et d'accroche, le documentaire de Thierry Berrod (à qui l'on devait notamment le passionnant Du baiser au bébé: l'aventure intérieure) nous plonge dans une réalité méconnue, sur les pas de scientifiques un peu particuliers. A coups de sondes et des mesureurs en tout genre, ils traquent ces conditions aussi extrêmes que diversifiées. On avance en terrain inexploré, en se disant qu'entre les poissons tout bizarres et les insectes improbables, il reste tout de même un paquet de choses à découvrir. A la télé, et sur la surface de la Terre...

Guy Verstraeten

Des zones où seules quelques formes animales incroyablement adaptées parviennent à survivre. Des zones où les quantités de sel dépassent l'entendement, effritent la peau des travailleurs sénégalais qui s'y risquent -pas le choix en fait. D'autres où la teneur en acide effraierait le Joker lui-même, tout en faisant le bonheur de micro-organismes particulièrement résistants. Sources d'eau chaude, glaciers... Sur tous les continents de notre planète, il existe de tels havres de paix pour les extrêmophiles, ces êtres vivants adaptés aux conditions dans lesquelles la majorité de ce qui bouge sur Terre mourrait instantanément ou sur la durée. Au moins, personne ne vient les perturber, ceux-là. Enfin presque...Si sa forme manque parfois de punch et d'accroche, le documentaire de Thierry Berrod (à qui l'on devait notamment le passionnant Du baiser au bébé: l'aventure intérieure) nous plonge dans une réalité méconnue, sur les pas de scientifiques un peu particuliers. A coups de sondes et des mesureurs en tout genre, ils traquent ces conditions aussi extrêmes que diversifiées. On avance en terrain inexploré, en se disant qu'entre les poissons tout bizarres et les insectes improbables, il reste tout de même un paquet de choses à découvrir. A la télé, et sur la surface de la Terre...Guy Verstraeten