Elvis Costello, DR
Elvis Costello © DR

L'histoire d'un mec à la voix chevrotante, rebelle aux allures de geek, connaisseur encyclopédique des musiques populaires, qui, avec ou sans son groupe, les Attractions, a touché à tous les styles (punk, jazz, soul, folk, country et musique de chambre). A l'image de la carrière costellienne, le docu de Mark Kidel, ponctué par quelques propos de Paul McCartney (Elvis et l'ex-Beatle ont écrit ensemble dès la fin des années 80), ne nous épargne pas quelques bâillements. Il brosse néanmoins avec justesse le portrait d'une anti star qui s'est conduit comme un punk, a aimé se métamorphoser, déprimé en faisant de la pop mainstream et mené sa propre autocritique en musique.

  • DOCUMENTAIRE DE MARK KIDEL.
  • Ce samedi 21 septembre à 22h35 sur Arte.
L'histoire d'un mec à la voix chevrotante, rebelle aux allures de geek, connaisseur encyclopédique des musiques populaires, qui, avec ou sans son groupe, les Attractions, a touché à tous les styles (punk, jazz, soul, folk, country et musique de chambre). A l'image de la carrière costellienne, le docu de Mark Kidel, ponctué par quelques propos de Paul McCartney (Elvis et l'ex-Beatle ont écrit ensemble dès la fin des années 80), ne nous épargne pas quelques bâillements. Il brosse néanmoins avec justesse le portrait d'une anti star qui s'est conduit comme un punk, a aimé se métamorphoser, déprimé en faisant de la pop mainstream et mené sa propre autocritique en musique.