A l'heure où paraît sur nos écrans le formidable The Grandmaster de Wong Kar-wai, Arte remet au programme un autre film d'arts martiaux chinois, signé d'un Zhang Yimou visuellement inspiré. Cinéaste au grand style, à défaut de grande substance (il faisait preuve à ses débuts, avec Le Sorgho rouge et Ju Dou, d'une audace thématique qui l'a ensuite déserté), le réalisateur aborde avec Hero le "wu xia pian" ou film de sabre chinois. Un genre qui lui permet de démontrer ses talents visuels, d'autant que les très glamour Jet Li, Maggie Cheung et Zhang Ziyi s'offrent généreusement à l'objectif de sa caméra. Affrontements mythiques dans la Chine d'il y a 2000 ans et cascades spectaculaires au menu d'un film bénéficiant de chorégraphies spectaculaires et d'effets spéciaux par endroits soufflants. On peut -à juste titre- préférer la profondeur, le réalisme et l'émotion de The Grandmaster. Mais on en prend plein les yeux devant un film débordant d'énergie autant que d'élégance. La très jolie Zhang Ziyi faisant le joint entre les deux films, où elle brille pareillement.

FILM D'ARTS MARTIAUX DE ZHANG YIMOU. AVEC JET LI, MAGGIE CHEUNG, ZHANG ZIYI. 2002.

Ce mercredi 1er mai à 20h50 sur Arte.

A l'heure où paraît sur nos écrans le formidable The Grandmaster de Wong Kar-wai, Arte remet au programme un autre film d'arts martiaux chinois, signé d'un Zhang Yimou visuellement inspiré. Cinéaste au grand style, à défaut de grande substance (il faisait preuve à ses débuts, avec Le Sorgho rouge et Ju Dou, d'une audace thématique qui l'a ensuite déserté), le réalisateur aborde avec Hero le "wu xia pian" ou film de sabre chinois. Un genre qui lui permet de démontrer ses talents visuels, d'autant que les très glamour Jet Li, Maggie Cheung et Zhang Ziyi s'offrent généreusement à l'objectif de sa caméra. Affrontements mythiques dans la Chine d'il y a 2000 ans et cascades spectaculaires au menu d'un film bénéficiant de chorégraphies spectaculaires et d'effets spéciaux par endroits soufflants. On peut -à juste titre- préférer la profondeur, le réalisme et l'émotion de The Grandmaster. Mais on en prend plein les yeux devant un film débordant d'énergie autant que d'élégance. La très jolie Zhang Ziyi faisant le joint entre les deux films, où elle brille pareillement.