On les connaît sans les connaître, ces micro-Etats à la réputation fiscale sulfureuse, mais dont le fonctionnement politique reste souvent obscur. Pour nous clarifier tout cela, Philippe Dutilleul, fomenteur en son temps de l'imparable Bye-Bye Belgium, et son complice Julien Oeuillet ont suivi dans son périple d'information le Ministre-président de la Région germanophone de Belgique, Karl-Heinz Lambertz. Comment se faire entendre, quand on est tout petit, se demande l'homme politique belge? Les trois Etats étudiés ici révèlent quelques particularités plutôt saisissantes. Pour les uns, la monarchie de droit divin n'a pas encore totalement pris la poussière. Pour les autres, une colonie de caméras veille à la sécurité de citoyens argentés. De cet employé de banque au Lichtenstein qui copia une énorme base de données clientèle pour la vendre aux Renseignements allemands, en passant par cet organiste monégasque un peu frondeur, du co-Prince d'Andorre à un Thierry Boutsen libéré des impôts, voilà un documentaire gentiment piquant.

DOCUMENTAIRE DE PHILIPPE DUTILLEUL ET JULIEN OEUILLET.

Ce mercredi 15 mai à 22h00 sur La Une.

On les connaît sans les connaître, ces micro-Etats à la réputation fiscale sulfureuse, mais dont le fonctionnement politique reste souvent obscur. Pour nous clarifier tout cela, Philippe Dutilleul, fomenteur en son temps de l'imparable Bye-Bye Belgium, et son complice Julien Oeuillet ont suivi dans son périple d'information le Ministre-président de la Région germanophone de Belgique, Karl-Heinz Lambertz. Comment se faire entendre, quand on est tout petit, se demande l'homme politique belge? Les trois Etats étudiés ici révèlent quelques particularités plutôt saisissantes. Pour les uns, la monarchie de droit divin n'a pas encore totalement pris la poussière. Pour les autres, une colonie de caméras veille à la sécurité de citoyens argentés. De cet employé de banque au Lichtenstein qui copia une énorme base de données clientèle pour la vendre aux Renseignements allemands, en passant par cet organiste monégasque un peu frondeur, du co-Prince d'Andorre à un Thierry Boutsen libéré des impôts, voilà un documentaire gentiment piquant.