Marie-Monique Robin, à qui l'on doit notamment Le Monde selon Monsanto et Notre poison quotidien, est invitée sur un plateau de France 2. Face à elle, plusieurs intervenants lui assurent que sans pesticides, l'agriculture régresserait largement. Ils avancent des chiffres. Une agriculture bio entraînerait une baisse de la production de 40% pour une hausse des prix de 50%, lui disent-ils en substance. La réalisatrice est perplexe, pour ne pas dire complètement en désaccord. Une agriculture propre serait tout aussi viable. C'est ce qu'elle va tenter de démontrer dans ce documentaire remarquable qui, aux quatre coins de la planète, nous emmène à la rencontre de formes d'agriculture respectueuses de l'environnement. Au Mexique, par exemple, où l'on pratique la pluriculture. Au Malawi, où l'agroforesterie est de mise. Et dans d'autres pays du globe, où OGM et monocultures sont proscrits. Les Moissons du futur, documentaire aussi ambitieux que sérieux sur les formes nobles de cultures ou d'élevages, s'élève comme un véritable plaidoyer contre l'agriculture industrielle et les monucultures à OGM, celles qui formatent et cloisonnent, favorisant dans leur philosophie les attaques contre l'environnement. Les parasites s'habituant aux pesticides, ces derniers finissent par développer des résistances, obligeant les paysans à forcer les doses au détriment du milieu. Interpellant.

  • DOCUMENTAIRE DE MARIE-MONIQUE ROBIN.
  • Ce mardi 1er juillet à 20h50 sur Arte.
Marie-Monique Robin, à qui l'on doit notamment Le Monde selon Monsanto et Notre poison quotidien, est invitée sur un plateau de France 2. Face à elle, plusieurs intervenants lui assurent que sans pesticides, l'agriculture régresserait largement. Ils avancent des chiffres. Une agriculture bio entraînerait une baisse de la production de 40% pour une hausse des prix de 50%, lui disent-ils en substance. La réalisatrice est perplexe, pour ne pas dire complètement en désaccord. Une agriculture propre serait tout aussi viable. C'est ce qu'elle va tenter de démontrer dans ce documentaire remarquable qui, aux quatre coins de la planète, nous emmène à la rencontre de formes d'agriculture respectueuses de l'environnement. Au Mexique, par exemple, où l'on pratique la pluriculture. Au Malawi, où l'agroforesterie est de mise. Et dans d'autres pays du globe, où OGM et monocultures sont proscrits. Les Moissons du futur, documentaire aussi ambitieux que sérieux sur les formes nobles de cultures ou d'élevages, s'élève comme un véritable plaidoyer contre l'agriculture industrielle et les monucultures à OGM, celles qui formatent et cloisonnent, favorisant dans leur philosophie les attaques contre l'environnement. Les parasites s'habituant aux pesticides, ces derniers finissent par développer des résistances, obligeant les paysans à forcer les doses au détriment du milieu. Interpellant.