Marc Ysaye, figure emblématique des ondes belges qui a dédié ses oreilles et ses baguettes à la musique qu'il savoure, est aussi l'arrière-petit-fils de l'un des plus grands violonistes de l'Histoire. Eugène Ysaÿe, son prestigieux ancêtre, lui est finalement peu familier. Il faut dire que l'aura du virtuose, compositeur et chef d'orchestre, de son temps surnommé "le roi du violon", s'est légèrement émoussée auprès du grand public au fil des âges. Une présence fantomatique que son descendant, qui confie ne pas avoir été élevé dans le culte de son illustre aïeul, est désormais déterminé à raviver. Allègrement, on suit donc en sa compagnie les pas du violoniste à travers les salles (il fut, entre autres, l'instigateur de la Chapelle musicale Reine Elisabeth) et les continents, au contact des archivistes et des musiciens, conservateurs de la flamme. Pour sa dixième édition, le Music Chapel Festival à Flagey rendra, du 4 au 7 décembre, un vibrant tribut à Ysaÿe. La Trois complète l'hommage par ce documentaire qui s'apparente, au final, à une heureuse rencontre.