Proposée sur la nouvelle offre "Séries Corner" de la RTBF, cette fiction flamande en huit épisodes, présentée au festival Séries Mania 2018, ne brille sans doute pas par l'originalité de son scénario, mais ne démérite certainement pas par la qualité de son traitement, la légèreté de sa réalisation et l'enthousiasme que soulève son casting. Tristan Devriendt est un sémillant interne au département de neurochirurgie d'un grand hôpital. Il enchaîne les conquêtes féminines dans les locaux inoccupés de l'institution et les interventions brillantes auprès des patients et de ses supérieurs. Un test de routine après un accident lors d'un match de rugby débouche sur un diagnostic sans appel: une tumeur dans la région frontale du cerveau. Le ton général bascule de la success story présomptueuse à celle d'une fragile résilience, d'une ouverture aux rais insoupçonnés de lumière que la tragédie laisse filtrer. C'est du déjà-vu, mais suffisamment généreux et sincère pour se laisser regarder. En VO, cela va sans dire.