Tout commence par une ellipse. Des flashs montrent Anna durant son séjour à Berlin. Les crépuscules alanguis dans les parcs, les balades bière à la main, bras dessus bras dessous avec les copines, les fêtes, les amours de passage. Tout respire l'insouciance, le rêve devenu réalité. Coupure son et image: Anna, revenue à Bruxelles, a accepté un job dans l'agence immobilière paternelle et se fait présenter son superviseur. Un garçon coincé et qui porte son job en si haute estime qu'il fait plonger la nouvelle recrue dans un gouffre de doutes. En démarrant par ce contraste, Caroline Taillet et Martin Landmeters, les créateurs de La Théorie du Y, annoncent la couleur: après l'euphorie d'une bataille gagnée contre elle-même et l'étau des convenances, Anna en a d'autres à livrer.
...